Clicky

Naviguer / Recherche

H2O dans la peau

Article rafraîchi le 8 mars 2014

Tandis que depuis 1900, la population mondiale s’est multipliée par deux, la quantité d’eau prélevée a été multipliée par six. La quantité d’eau douce disponible, elle, demeure constante.
A moins de reconsidérer entièrement notre manière de gérer la ressource en eau, les risques semblent réels. 5 milliards de personnes pourraient ne pas avoir d’accès à l’eau potable en 2025 si rien n’est fait. Agir, semble indispensable, sans doute via l’action des acteurs indépendants organisés, mais certainement par chacun de nous, dans notre quotidien.

L’eau n’est pas éternelle

Afin de saisir  les enjeux pour nos enfants, je vous invite à vous plonger – bien entendu – dans la doc. Comment utilise t-on l’eau souterraine, comment est gérée l’eau dans une grande ville comme Paris ? Vous pouvez parcourir le site du webzine de l’eau .

L'eau enjeu du XXI ème siècle

 

3000 ans avant notre ère

Article rafraîchi le 8 mars 2014

Si vous passez par Athènes, Grèce, vous pourrez visiter le musée d’Art Cycladique Benaki où cette photo a été prise.
Quatres étages dans une maison néoclassique, rénovés, dont l’un consacré à cette période de l’âge du bronze.

Les statuettes de marbre, sont un exemple répandu de l’art cycladique. Leur utilisation n’est pas connue. Elles ont été découverte dans les tombes ou l’habitat, et auraient pu être présentées soit debout soit couchées. La collection Goulandris est certainement la plus belle au monde. Pour les parisiens, le Louvre expose quelques objets récemment acquis.

Utiliser Bit Torrent

Image
Article rafraîchi le 8 mars 2014

Ce tuto est composé de deux parties : la première traitant du logiciel ABC torrent, et la seconde traitant du logiciel µtorrent. Je vous recommande de lire directement la seconde partie si vous débutez avec les torrents.
Bit Torrent est sans doute désormais le protocole d’échange de fichiers, légaux, le plus fiable au monde. Il est utilisé nativement par le navigateur Opéra pour les téléchargements, et proposé dans bon nombre de sites comme système alternatif au classique ftp. Particulièrement efficace pour minimiser les charges serveurs, il est redoutable d’efficacité lorsqu’il est bien diffusé.

Dans ce petit tutoriel, quelques astuces (ou réglages) vous sont proposées afin de profiter pleinement de cet outil plein d’avenir.
Ce tutoriel a été initialement rédigé en 2005, je l’ai remis à jour tout récemment. N’ hésitez pas à utiliser les commentaires pour toute question pratique à son sujet, ou pour partager vos expériences concernant ce protocole. Il convient enfin de se reporter aux exigences de la loi HADOPI.

Lire la suite

Ah c’est ça le Net ?

Vers la fin des sangsues de la toile ?

La guerre contre le téléchargement à outrance, via p2p, est une réalité. Elle sonne le glas des profiteurs irréfléchis en tout genre.

Messieurs, mesdames, vous allez enfin découvrir à quoi peut servir réellement le Net. Vous allez comprendre que la vache à lait ne donne pas comme on le voudrait. Un pc et un réseau ne se résument en effet plus à un clic de souris et j’ai plein de trucs gratuits, qui coûtent normalement chers, pour mon plaisir. Mais peu importe finalement. Grâce à ses radars de l’autoroute de l’information, les internautes inexistants, vont lever le doigt de la souris, et libérer de la ressource. Peut-être trouvera t-on alors à télécharger des créations, authentiquement libres, que leurs auteurs auront plaisir à partager.

Ainsi, cette guerre contre ceux qui adorent les buffets campagnards gratuits, ceux pour lesquels on mange sans faim, puisque c’est gratuit, va révéler peut-être toute l’étendue des possibilités qu’offre internet. Ah c’est sûr, ils n’auront pas le temps. C’est beaucoup plus rapide de laisser les autres mettre un contenu sur le Net, et de se servir d’un clic de souris. Et ce Net là n’a rien d’indispensable. Flûte alors, ils vont devoir regarder moins de film, écouter moins de musique, ou alors augmenter le budget correspondant.

Pourtant le mal est profond,car ce comportement parasitaire est à tous les niveaux. Paradoxe s’il en est, car tout internaute ne peut créer pour autrui, au risque de présenter le Net non plus comme une plateforme d’échange, mais une simple vitrine égocentrique. Heureusement qu’ils sont là nos chers parasites finalement. Mais c’est tellement agaçant parfois, surtout lorsqu’ils sont exigeants. Ces parasites blessent. Tout leur est dû sans doute ? C’est tellement pratique, en virtuel on ne perçoit plus les mêmes choses. Tiens et si je coupais l’alimentation de mes pc ?

Une machine pour surveiller la machine

Hier les téléphones cellulaires de Bouygues Télécom étaient inutilisables. Ce fut auparavant la SNCF, le trafic aérien à New York, les lumières de Californie. L’origine : un bug. Mauvaise réponse.

On centralise, on met en réseau, on créé des nœuds de plusieurs niveaux de profondeur. Cela rend service à tout le monde. D’accord. Des hommes sont à l’origine de ces constructions. L’erreur est donc possible. En soi, ça n’est pas dramatique, ce qui l’est davantage c’est la stratégie adoptée, dictée comme d’habitude par la divinité du rendement. On supprime des hommes, et on place des machines à la place. Oui mais voilà, lorsqu’il y a une erreur de conception, ou une erreur de fonctionnement, un relais défaillant qui ne supporte pas une surcharge, qui surveille, qui rectifie ? Une machine ?

Et cette machine, n’a-t-elle pas également la même chance d’être défaillante, puisqu’on aura beau faire, les hommes seront toujours ses créateurs. Et alors que se passe t-il ? Et bien on ne maîtrise plus rien, des milliards d’euros partent en fumée, et ça ne marche pas mieux pour autant.

Des hommes. On n’a jamais fait mieux pour gérer les hommes et leurs outils. Ah c’est sûr ça coûte de l’argent et en plus c’est humain. Ça vit ces petites bêtes là, et il faut s’en occuper. En plus c’est un peu autonome, ça réfléchi. C’est autre chose que ces machines qui font ce qu’on leur dit, et qui travaillent en permanence, sans râler. Oui mais elles s?arrêtent parfois. Et nous d’être orphelins de nos progrès.

L’île de Chios, Grèce

Cette île est située en mer Egée, tout contre la côte ouest de la Turquie.
Selon une légende, Chio, située au sud de Lemnos, serait l’île où naquit et grandit Homère. D’aspect très varié, elle est renommée pour sa principale culture: celle du térébinthe ou « arbre à mastic ». Chio, capitale et port principal de l’île, est une petite ville très animée, à l’aspect à la fois vétuste et moderne, bâtie sur le littoral oriental, face aux côtes de l’ancienne Ionie. Les murailles du « kastro » qui domine le port renferment le vieux quartier, avec ses maisons aux fe­nêtres grillagées et aux balcons de bois.

Lire la suite