Clicky

Naviguer / Recherche

Mes livres de l’été 2011

Un petit passage par ma librairie de quartier (parisien) et me voilà en possession de 4 romans policiers pour l’été. Quatre livres totalement différents choisis quasiment au hasard au grès des présentoirs.

Le premier, 18% Gris de Zachary Karabashliev, écrivain bulgare.

Après neuf jours et 9 nuits passés à se lamenter sur le départ de sa femme Stella, Zack franchit la frontière californienne pour noyer son chagrin dans l’alcool. Après une rixe, il se retrouve malgré lui au volant d’une camionnette remplie de marijuana. Plutôt que de reprendre son travail ingrat dans une société pharmaceutique qui falsifie les tests cliniques de ses médicaments pilotes plutôt que de rogner ses profits, Zack décide de tourner le dos au rêve américain et de traverser les Etats-Unis d’est en ouest en voiture pour aller revendre la marijuana à New York. C’est le début d’un voyage chaotique qui est aussi un double voyage parallèle, en avant dans l’espace et en arrière dans le temps, car alors que la route défi le sous les yeux pleins de rage de Zack, remontent à la surface les souvenirs d’un passé révolu : l’histoire de son amour pour Stella et de leur relation entamée dans la Bulgarie de la fi n des années 1980, juste après la chute du régime totalitaire, puis de leur vie reconstruite aux Etats-Unis. Au terme de ce périple, Zack arrive à New York, où face au mystérieux chef de bande auquel il tente de revendre sa cargaison, il devra accepter la terrible vérité sur la disparition de Stella, survenue au moment où sa carrière d’artiste décollait sur le plan international.

Lire la suite