En finir avec le mythe du temps de travail

chiffres du travailLes 35h c’est terminé. Voici en substance ce que l’on peut entendre en France. Pourtant l’idée que l’on puisse dire, puis dédire un temps de travail légal aussi facilement que le permet le nombre de discours ou de conférences de presse, est assez étrange. En effet, 35h n’est pas un chiffre mystérieux ou imaginaire, c’est un fait, gravé dans le marbre par la loi qui impose 35h comme étant la durée légale du temps de travail. Rien d’autre. En France, on peut tout à fait travailler plus, ou moins, mais dans la limite supérieure de 48h hebdomadaires, au delà desquelles, cela devient illégal. 1

Ainsi, 35h s’applique partout sur le territoire, dans tous les corps de métiers, s’imposent à tous les employeurs et à tous les salariés. Si vous travaillez moins vous êtes à temps partiel, si vous travaillez plus vous êtes en heures supplémentaires. 35h est donc une durée légale plutôt que réelle. Affirmer alors que les 35h c’est terminé, dépassé ou je ne sais quoi est inutile, puisque c’est fondamentalement faux.

Source Lemonde.fr

Après, que ce soit un combat politique, et que ce thème précis fasse l’objet de spéculations spéciales est une chose, mais imposer un langage et une compréhension du temps de travail aux français en est une autre. Dans cette idée, est-il possible de considérer autre chose pour parler du travail en France, que le fait que les français, soit disant, travaillent moins, ou ne se lèvent pas tôt ? Doit-on raisonnablement considérer que le facteur travail, qui n’est pas une marchandise selon les termes de la déclaration de Philadephie (1944) 2, n’a comme paramètre et variable d’ajustement que le temps passé à travailler ? Un temps qui demeure trivialement théorique, car j’imagine en effet assez mal que des fonctionnaires aillent partout en France, derrière chaque bureau ou ateliers, vérifier combien réellement vous travaillez. Et ce d’autant plus que le contexte budgétaire actuel n’autorise pas un tel déploiement du luxe.

La réponse est, vous vous en doutez, non. Il serait, dans un pays soucieux d’augmenter ses performances économiques, davantage intéressant de se préoccuper de la productivité des travailleurs. Car ce qui importe, c’est bien qu’au bout de la chaîne de production vous ayez beaucoup de produits dans un temps donné, plutôt qu’il faille un certain temps pour en réaliser jusqu’à arriver à un quota de travail imposé. Ainsi en France c’est limpide. Si dans ce pays un travailleur réalise en moyenne 39.4 heures hebdomadaires, ce qui représente 1 heure de moins que la moyenne des 27 pays de l’Europe (schéma de gauche), en revanche, la productivité en France est de 125.5 ce qui est largement supérieur à la moyenne de l’Europe, et place la France dans le trio de tête (schéma de droite).

Productivité du travail en France
Source Lemonde.fr

Finalement, il est probablement utile de se poser les bonnes questions. Pourquoi actuellement les discours sont-ils à ce point orientés vers les simples lectures défavorables ? Pourquoi le patronat, puis les représentants des citoyens ne parlent-ils jamais de la productivité ? Productivité qui est pourtant un facteur de premier intérêt pour un patron.
Nous sommes donc confrontés à un paralogisme. Les démonstrations, de quelque bord que ce soit, sont orientées, détournées, vers une finalité que ne peut qu’échapper au citoyen qui se contente d’être simplement et naturellement logique. Le temps de travail et les débats afférents sont donc un mythe. Il n’y a rien à dire sur la durée légale du temps de travail qui est aujourd’hui la loi, il y a en revanche beaucoup à dire sur la productivité, ainsi que sur le gouffre qui sépare l’augmentation des bénéfices et la stagnation des salaires. Il y aurait également beaucoup à dire sur le temps qu’il a fallu à nos ancêtres pour passer de 96h de travail par semaine à 35h, et le peu de temps qu’il faut pour affirmer exactement le contraire aujourd’hui (dans la limite toutefois des 48h hebdomadaires).
Nous avons je le crains, un réel problème.

  1. on pourra se reporter à la démonstration de Gérard Filoche, qui a le mérite d’être très claire
  2. Voici quelque chose que je relève régulièrement en ce moment, puisqu’il semblerait que nos représentants l’aient totalement occulté

Laisser une réponse:

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Pied du site

Barre latérale coulissante