11 résolutions pour 2011

Début janvier, chaque année, je me dis et peut-être vous également, que je vais prendre des bonnes résolutions.
En fait non. On me demande plutôt si j’ai pris des bonnes résolutions. Car depuis que je suis tout petit, je n’ai jamais eu pareille idée. Sans doute une fois, je m’étais dit que j’aurais de meilleures notes à l’école. Ça n’a jamais marché.
Ainsi, pourquoi ne pas se poser une nouvelle fois la question, celle que tout le monde connait, quelles seraient mes résolutions pour les autres cette année. Parfois, c’est tout bête vous allez voir, et pourtant cela me simplifierait considérablement la vie. Une bonne résolution serait davantage qu’une promesse d’ivrogne, une action extérieure bienfaitrice pour soi même.
Voici donc 11 résolutions pour 2011, onze vœux plutôt pour autrui, qui pourraient faire de cette nouvelle année, une bonne année pour moi. L’astérisque en fin de ligne signifie que ce vœux était également émis l’année dernière.

  1. Que l’homme retrouve sa place au sein du système économique : au sommet.
  2. Que ceux à qui j’envoie des mails me répondent (même deux mots, voire un seul mais je doute que cela soit possible – ce vœux marche aussi pour les commentaires en fait).*
  3. Que ceux qui ont des velléités de domination sentent souffler le vent de l’éphémère et fragile existence.*
  4. Que les chargeurs de téléphones et leur batteries soient universels et standardisés* (nous y sommes presque)
  5. Que l’on cesse en France comme ailleurs de considérer le travail comme une marchandise. 1
  6. Que l’on décide enfin que les spéculations financières sur le dos des pauvres soient illégales.*
  7. Que l’on fasse taire les politiques malhonnêtes ou stupides, même si cela créé du vide dans les journaux.*
  8. Que l’on décide de sauver toute chose importante pour le bien commun comme on a sauvé les banques.*
  9. Qu’internet demeure neutre et universel, quoiqu’il en coûte.
  10. Que l’on cesse de nous faire croire qu’un blogueur français puisse être influent alors qu’il passe son temps à déballer des produits pour des tests (sponsorisés), ou se nourrir des travaux américains déjà publiés.*
  11. Que les gens cessent de s’imaginer que tout le monde possède un iPhone ou simplement voudrait ou pourrait en avoir un.* (lorsque l’on voit la progression de l’OS Androïd,  on a quelque espoir)

Finalement,  je suis peut-être assez éclectique dans mes désirs. Certains sont des vœux majeurs à mon sens, car seraient dans l’intérêt de tous, mais demeurent certainement encore aujourd’hui irréalisables – l’utopie n’est pas une illusion mais un moteur, d’autres sont sans intérêts mais railleraient ma mauvaise humeur épisodique. J’avais formulé 10 de ces vœux pour 2010, je n’ose vérifier s’ils ont été exaucés, dans le doute, certains sont encore présents cette année, je persiste donc, et pour certains on dirait que cela progresse. L’année prochaine ce sera bien évidemment 12 souhaits à formuler, et combien l’auront déjà été les années précédentes ?
Et pour vous cela serait quoi ?

  1. comme le prévoit depuis 1944 la déclaration de Philadephie

Laisser une réponse:

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Pied du site

Barre latérale coulissante