Collisions

Pour ceux, qui au quotidien tentent de développer leurs analyses dans l’idée de les partager ou de les faire germer, qui sait, pour la société dans laquelle ils évoluent, ne peuvent aujourd’hui s’empêcher de penser aux contradictions qui s’opposent à leurs espoirs. D’une part leurs prérogatives réelles sont loin d’un mandat électoral qui leur permettrait de concrétiser leurs idées. D’autre part, même avec un tel mandat il est aujourd’hui acquis en France, et sans doute partout dans le monde, que les lobbys financiers sont plus fort que tout.

L’émergence d’internet et des plateformes qui sont aujourd’hui à la disposition de tous les cerveaux, accentuent davantage ce sentiment de collision, entre fantasmes, espoirs, intérêts, actions ou encore réflexions que peuvent, et sans doute devraient, avoir toutes les femmes et les hommes. Ou, si vous préférez, nous avons certainement tendance à prendre nos désirs pour des réalités.le réseau des réseaux
Est-ce pour autant un problème ? Probablement que non puisque toutes ces actions, même totalement insignifiantes, auront d’une manière ou d’une autre un impact réel sur le cours des évènements, et de l’évolution de la société. La manière de réfléchir, les thèses émises, qu’elles soient fantaisistes, légères ou parfaitement maîtrisées, ont une importance que l’on peut ignorer ou deviner, dans le processus de progrès qui est intrinsèque au fonctionnement de l’homme. Nous serions tentés de dire que cela pourrait créer une dynamique de l’excellence; un autre fantasme ?

La somme des intelligences réparties sur les réseaux ou les médias classiques, ne peuvent de toutes manières pas être de simples bruits ou artefacts, qui n’auraient pas d’importance.  Du reste, les pays à tendance totalitaire le savent bien puisqu’ils font en sorte de le censurer. Chacun entend ce qui lui est accessible. Il n’y a pas si longtemps, peu de chose l’était véritablement. Aujourd’hui il est délicat sans doute de se frayer un chemin intellectuel dans ce magma bouillonnant d’informations. C’est pourquoi l’éducation reste le vecteur principal du progrès de l’esprit humain. La méthode d’analyse, les armes dont dispose chaque homme grâce à sa connaissance,  son sens critique entretenu par une culture générale convenable, une tête bien faite plutôt que bien pleine, sont en effet les garants de futures thèses ou théories qui seront utiles à tous. Le réseau des réseaux, dont internet est une composante essentielle, contribue, et le fera encore davantage dans les temps à venir, à ce flux idéologique.

Pourtant, malgré tout l’optimisme que l’on peut avoir dans les progrès inimaginables que peut réaliser une société humaine, les temps sont difficiles. Les discours politiques réels sont parfois à mille lieux des ressentis que peut avoir un citoyen. La force de l’argent, qui semble terrasser véritablement toute idée d’envergure, donc révolutionnaire, est vertigineux. Ainsi, les difficultés du président Obama aux États-Unis d’Amérique, l’incroyable impunité de la finance internationale qui se joue de la pauvreté et de la faim, la toute puissance des banques qui sans elles,  il ne semble actuellement pas de système possible, font que l’utopiste déprime. Chaque homme quasiment, sur cette Terre aspire pourtant au bien-être pour lui même, pour ses proches ou pour les autres. Mais cet élan naturel que l’on pourrait observer dans une société parfaitement stabilisée et égalitaire (si tant est que cela soit possible), est toujours corrompu par les travers humains : le fanatisme, et la quête du pouvoir. Deux facteurs défavorables dans un processus de progrès, mis à l’index quotidiennement sur le réseau des réseau, voire en politique réelle, mais qui gouvernent encore les hommes, et donc notre monde d’aujourd’hui.
Cette collision entre ces ressentis individuels répétés à l’infini via les flux électroniques, et la réalité, aurait quelles limites ? Est-il raisonnable d’espérer dans cette masse de données ? Est-ce dangereux alors ou au contraire pertinent ?

1 commentaires On Collisions

Laisser une réponse:

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Pied du site

Barre latérale coulissante