La loi de Murphy revisitée

(Billet léger)
Puisqu’une tartine beurrée tombe toujours côté beurre (la fameuse loi de Murphy), et qu’un chat retombe toujours sur ses pattes, voici ce que l’on peut imaginer an associant les deux. La tartine beurrée, et un chat.

Notez toutefois, que cette expérience n’est pas nouvelle, et qu’elle illustre bien le paradoxe du chat beurré.

Le Paradoxe du Chat Beurré

Laisser une réponse:

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Pied du site

Barre latérale coulissante