Clicky

Naviguer / Recherche

Choisir entre une liseuse ou une tablette

Autant vous le dire de suite, que ce soit une liseuse ou une tablette, ces objets n’ont au jour d’aujourd’hui encore rien d’indispensable. Néanmoins je possède les deux. Je ne m’en vante pas, en revanche j’entends ici et là des avis qui me laissent pantois, tant ils me semblent exclusivement motivés par le business plus que par le bon sens. Explications.

Une liseuse est un objet exclusif. C’est destiné à lire. Et rien qu’à ça. Mais ça le fait très bien, puisque c’est léger, autonome, fonctionnel et confortable. La technologie e-link est une merveille en ce sens. Vous pouvez lire des heures entières dans toutes les conditions 1, sans jamais fatiguer vos yeux. Vous pouvez porter la liseuse sans jamais avoir une crampe au poignet. Vous pouvez la lancer sur votre bureau ou votre lit, sans risque. Et elle vous sera utile des semaines entières sans jamais devoir la recharger.

De plus comme la liseuse est un appareil terminal, c’est à dire qu’à partir de lui rien de commence hormis peut-être un tweet ou deux, ou une commande de livre pour la Kindle par exemple, vous pouvez absolument tout entrer dedans qui soit un texte, le transformer selon vos préférences. Ainsi, la liseuse d’Amazon, pour ne citer qu’elle, s’associe parfaitement avec un logiciel comme Calibre, qui vous permettra de lire tous les livres sous format numérique que vous possédez.

La tablette est un objet différent. C’est plus lourd, plus complexe et plus fragile. Avec un écran lumineux, cela fatigue les yeux, et consomme beaucoup d’énergie. L’autonomie est donc réduite, mais dans ce temps assez court, vous pouvez faire  ce qu’il vous plait. C’est un appareil source, à partir duquel vous pouvez lancer applications, sites, ou encore initier diverses activités.
Ainsi lire avec une tablette semble présenter un intérêt discutable. Cela vous coûtera plus cher, et sera moins pratique. Lors de vos voyages vous serez moins sereins, puisque vous aurez dans votre tablette une partie de votre vie, photos, mails, dossiers, que vous ne voudriez pas perdre. Ce facteur à prendre en compte, dont on oublie sans doute qu’il puisse être essentiel, est l’inspiration de votre humeur quotidienne. Imaginez la différence de situation entre perdre une liseuse à moins de 100€ dont les livres sont sur votre ordinateur à la maison, et une tablette à 250€ (prix minimal en dessous duquel vous aurez une cochonnerie inutilisable) dont vous n’avez rien sauvegardé, car c’est toujours comme ça ! La tablette devient alors lourde tant par sa masse que par ce qu’elle représente réellement dans votre quotidien.

Bien entendu il ne s’agit pas de dire que la liseuse remplacera les livres. Ce n’est pas vrai, c’est autre chose. C’est une manière différente de lire, qui présente beaucoup d’intérêt, mais ne saura jamais égaler le plaisir du livre ouvert et odorant. Réduire enfin son choix parce qu’une tablette est polyvalente est à mon sens simpliste. Sans quoi vous pensez bien que nous aurions tous des couteaux suisses multi-lames pour manger. A quoi bon avoir fourchettes et couteaux ?

En résumé, si vous cherchez quelque chose qui puisse remplacer vos 140 cartons de déménagement pour vos livres (et vous épargner ainsi quelques litres de sueur), qui tient dans une centaine de gramme que vous pouvez emmener partout, la liseuse est faite pour vous. Si vous cherchez quelque chose qui fera plein de trucs dont vous n’aurez probablement besoin que quelques minutes dans votre vie, la tablette est l’objet qu’il vous faut. Alors, votre choix finalement vers quoi se porte t-il ?

  1. Même dans le noir puisque vous pouvez adapter un petit éclairage très facilement, décliné sous de multiples formes à peu de frais

Commentaires

JFL
Répondre

bonjour Raoul,

cet été je me suis précisément posé la question que tu traites dans cet article. J’avais éliminé l’utilité de la tablette au rapport des services que je recherche. Pour la liseuse, j’hésite encore à m’équiper. Mon souci, à l’heure présente de mon évaluation, renvoie surtout à la valeur des catalogues. Pour la lecture de loisir, je me suffis assez des polars et autres ouvrages glanés au hasard dans les bibliothèques municipales parisiennes. Pour le professionnel ou plus sérieux, j’ai peur d’être trop consommateur de titres que, précisément, on ne trouve pas dans les catalogues ! Pourrais-tu me briefer un peu sur cette question ? Est-ce que l’achat vaut la peine dans mon cas et si oui, quel produit viser ?
Merci d’avance pour l’attention que tu donneras à ce message. Bonne rentrée, sinon pour toi, au moins pour les petits loups. Grosses bises à toute la famille.
JF

Raoul
Répondre

J’ai pu discuter de cet aspect avec quelques personnes qui cherchaient des ouvrages orientés vers leur professions, ou au moins assez spécifiques. Il semblerait qu’au format numérique existent des écrits qui ne sont plus édités.
Hélas, je ne sais pas où on peut chercher ces dits ouvrages. Peut-être sur Google Books ? Ou encore sur In libro Veritas qui recense pas mal d’ouvrages originaux voire inédits.

Estellecalim
Répondre

Je suis entièrement d’accord avec toi. Je suis équipée de ces deux objets depuis 3 semaines, et finalement, si ma liseuse est déjà rentabilisée (en lecture classique), ce n’est pas vraiment le cas de la tablette. Je trouve d’ailleurs que ses usages sont limités par rapport à ce que l’on entend partout, quand la liseuse, elle, répond parfaitement à ce pourquoi elle est conçu.

Raoul
Répondre

En effet, tu touches du doigt la puissance du marketing qui tente par tous les moyens, et avec bon nombre de complices qui puisent dans cet objet, une source d’inspiration illimitée pour leurs articles.
Bah, nous pouvons encore faire nos choix ! (Et acheter finalement un truc qui ne sert pas …)

Laissez un commentaire

nom*

Adresse mail* (non publiée)

Site Web

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.