Grèves, retraite et France

L’impression que l’on peut avoir d’une situation sociale est parfois délicate a appréhender. Aujourd’hui en France, d’aucuns pensent que les gens exagèrent, qu’ailleurs c’est pire, qu’on devrait être content de ce que l’on a. Ceux là n’imaginent sans doute pas ce qu’est la France, l’authentique France. La France, c’est un pays épris de liberté. C’est un pays où l’égalité est le commencement de toute chose. C’est un pays composé de richesses humaines immenses, mises à mal par une classe politique gouvernante déficiente. Déficiente car elle est aveugle, sourde et mesquine. Elle gouverne à « droite toute » et estime que l’avenir se joue dans la croissance et dans la prospérité des entreprises. Ces politiques qui estiment que l’emploi est un bâton commode pour prévenir des risques de faire grève. Une politique enfin, qui est menée par des hommes qui ont depuis longtemps oublié ce qu’est un trivial citoyen français.

Aujourd’hui en France on  ne peut pas réduire la contestation à un affrontement des feignants, des fonctionnaires ou des assistés face à ceux qui veulent travailler, et qui œuvrent durement au quotidien. La France qui se réveille stimulée par une notion injuste de la retraite, est celle qui n’a de leçon a recevoir de personne, et qui lève fièrement l’étendard de l’égalité. Si dans d’autres pays le monde du travail est plus dur encore, c’est bien qu’ils sont injustement exploités, pourtant leur pays ne va pas spécialement « mieux » que le notre. Sans quoi cela se saurait. Dans cette idée, on se souvient encore des français qui partaient pour l’Angleterre, où tout était mieux, où désormais les impôts vont exploser, puis tout le reste être réduit. L’eldorado n’existe pas. Et s’il existait, il a été réduit en poussière sous les pas lourds de la mondialisation, qui n’a d’intérêt semble t-il que pour la finance internationale, aucun pour l’homme ou la femme qui désire simplement s’en sortir dans la vie. Le système inventé par l’homme le déshumanise.

Ainsi réduire la situation sociale d’aujourd’hui en quelque slogan que ce soit, démontre une méconnaissance de la France, qui n’a attendue personne pour trancher des têtes, proclamer les droits de l’homme ou instaurer la commune. La France est un pays d’exemples. C’est un pays bien trop riche pour que des citoyens auto-proclamés exemplaires dans leurs jugements, puissent l’appréhender pleinement. Face à cela, il ne nous reste je le crains que l’humilité et la tolérance.

On ne peut finalement pas accepter de nous retirer ce qui est essentiel pour nous français, la liberté de disposer de ce temps libre qu’est la retraite, pendant que les entreprises du CAC40 dégagent des profits exceptionnels, pendant que les banques offshore voient leurs coffre-forts déborder de billets, pendant que les banques dilapident en un mois ce que des français devront combler en plusieurs années par leurs impôts, sans que leurs salaires ne soient le reflet de cette opulence. Il y a manifestement quelque chose de louche et d’injuste dans le système actuel. Les citoyens français, chacun à son niveau, le ressentent bien, et s’expriment dès lors, car c’est leur liberté. Et eux, au moins, en profitent. Le faites vous ?

Laisser une réponse:

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Pied du site

Barre latérale coulissante