10 droits et principes d’internet

Les multiples tentatives récentes des marchands et des chefs d’états et de gouvernements de légiférer ou réguler internet  selon leurs critères, que l’on peut considérer comme obsolètes face à l’avancée permanente de l’internet, ne vont pas dans le sens de la neutralité du Net. Cette neutralité, vous le savez, est un postulat initial évident pour les pionniers, mais incompréhensibles pour les marchands.

Aussi, il semble désormais indispensable de graver dans le marbre, une constitution pour l’internet. Vous pouvez considérer cette simple idée, je vous l’accorde, comme absurde.En effet, pour le Net, qui est en constante évolution et auto-régulé tenter de fixer quoique ce soit dans le temps n’a pas de sens. On le comprend puisque ces transmissions réticulaires sont le prolongement de nos actions quotidiennes, comme la continuité de notre inconscient, avec toutes les facettes qui sont les  expressions de nos paradoxes ou de nos talents. Autant d’hommes que de possibilités.
Savoir ce qu’est internet passe peut-être par l’énoncé d’un dogme. Mais un dogme pour internet, c’est un peu comme si vous disiez à votre chat de s’assoir, se coucher, selon votre bon plaisir. Ça ne marche pas !

Cependant, il n’est pas absurde de commencer quelque part. Et internet, ce grand tout, cet amoncellement de champs des possibles, absorbera cela, comme toute autre chose, et participera de près ou de loin à notre compréhension d’un réseau omniprésent et omnipotent. Internet, c’est une révolution perpétuelle. Rien ne s’arrête 1
Voici donc 10 DROITS ET PRINCIPES D’INTERNET :

Ce document définit dix droits et principes clés devant constituer le socle de la gouvernance d’Internet. Ils ont été établis par la Coalition Dynamique Droits et Principes d’Internet (IRP), un réseau ouvert de personnes et d’organisations ayant pour objectif le respect des droits de l’homme dans l’environnement Internet. Ces principes sont enracinés dans les standards internationaux des droits de l’homme, et sont dérivés de la Charte des Droits de l’Homme et Principes pour Internet développée par la Coalition.

Internet offre des possibilités sans précédent pour la réalisation des droits de l’homme, et joue un rôle de plus en plus important dans notre vie quotidienne. Il est par conséquent essentiel que tous les acteurs, tant publics que privés, respectent et protègent les droits de l’homme sur Internet. Des actions doivent aussi être entreprises pour assurer qu’Internet fonctionne et évolue de manière à réaliser les droits de l’homme dans la mesure la plus large possible. Pour aider à concrétiser cette vision d’un environnement Internet fondé sur les droits, les 10 Droits et Principes sont :

1) Universalité et Égalité

Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits, ce qui doit être respecté, protégé et réalisé dans l’environnement en ligne.

2) Droits et Justice sociale

Internet est un espace pour la promotion, la protection et la réalisation des droits de l’homme et pour le progrès de la justice sociale. Chacun a le devoir de respecter les droits d’autrui dans l’environnement en ligne.

3) Accessibilité

Chacun a un droit égal à accéder et utiliser un Internet ouvert et sécurisé

4) Expression et Association

Chacun a le droit de chercher, recevoir et répandre librement l’information sur Internet sans censure ni autre interférence. Chacun a aussi le droit de s’associer librement à travers et sur Internet, pour des objectifs sociaux, politiques, culturels et autres.

5) Vie privée et protection des données

Chacun a le droit au respect de sa vie privée en ligne. Cela inclut le droit de ne pas faire l’objet de surveillance, le droit à l’usage de la cryptographie, et le droit à l’anonymat en ligne. Chacun a aussi le droit à la protection de ses données personnelles, ce qui inclut le contrôle de leur collecte, leur conservation, leur traitement, leur usage et leur publication.

6) Vie, Liberté et Sécurité

Les droits à la vie, la liberté et la sécurité doivent être respectés, protégés et réalisés en ligne. Ces droits ne doivent pas être enfreints, ni utilisés pour enfreindre d’autres droits, dans l’environnement en ligne.

7) Diversité

La diversité culturelle et linguistique sur Internet doit être promue, et l’innovation technique et politique doit être encouragée pour faciliter la pluralité de l’expression.

8) Accès non discriminatoire

Chacun a le droit à l’accès universel et ouvert aux contenus sur Internet, sans priorisation discriminatoire, filtrage ni contrôle du trafic sur des bases commerciales, politiques ou autres.

9) Standards et Régulation

L’architecture, les systèmes de communication, les formats de documents et de données d’Internet doivent être fondés sur des standards ouverts assurant une interopérabilité totale, ainsi que l’inclusion et l’égalité des chances pour tous.

10) Gouvernance

Les droits de l’homme et la justice sociale doivent constituer les fondements légaux et normatifs du fonctionnement et de la gouvernance d’Internet. Ces processus doivent être conduits de manière transparente et multilatérale, sur la base des principes d’ouverture, de participation inclusive et d’imputabilité.

  1. En principe. Vous pouvez décider l’arrêt en débranchant votre prise de courant, mais pour autant il continuera son évolution. Le seul facteur limitant est l’énergie qu’il utilise pour exister. Plus d’énergie, pas d’internet. Mais compte tenu de  ses multiples déclinaisons, il n’est même pas certain que cela puisse véritablement l’arrêter.

Laisser une réponse:

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Pied du site

Barre latérale coulissante