eG8 : lâcher de fumigènes sur le réseau

L‘organisation de l’eG8 à Paris est bien évidemment un écran de fumée. L’idée initiale semblait intéressante, réunir les acteurs du web afin d’en comprendre son évolution, d’appréhender son avenir et le cas échéant trouver des solutions afin d’optimiser et protéger les secteurs business, les populations exposées, l’éducation etc.
Ne soyons pas dupe, si les gouvernements commencent à mettre le nez dans le réseau des réseaux, c’est sans doute pour le réguler, mais certainement pour imposer le fonctionnement business à l’ensemble, le tout bien drapé dans un contrôle tout azimut des transmissions électroniques.

Quoiqu’il en soit, on constate aujourd’hui que dès que la politique se mêle du Net, il n’en sort rien de bon, voire plutôt que du mauvais. HADOPI, DADVSI et autres sont des preuves évidentes des tentatives malheureuses de récupération du réseau libre afin d’en faire un machine à fric, ou pire, aseptisée.
Les arguments déployés jusqu’à présent par les politiques sont soit ridicules (les pédophiles sont partout) soit guidés par les lobbyings des majors de l’industrie phonographique qui d’une part se moquent totalement de nos libertés, et d’autre part nous considèrent comme une source inépuisable de revenus indus.

Je ne vois pas ce qui pourrait être bénéfique à partir du moment où l’on veut réguler. Réguler c’est fatalement laisser les marchands prendre la main sur tout le reste. Réguler c’est contraindre, c’est donc nettoyer l’expression libre de ce qui pourrait apparaître comme étant trop subversif.
Néanmoins, quelque part, il est légitime pour les garants de la stabilité sociale que sont ces politiques, de s’inquiéter de l’évolution du Net. Cependant, si la liberté d’expression inquiète à ce point, c’est que les conditions réelles de cette liberté sont insatisfaisantes. Auquel cas …

Comme le dit Korben : « Internet c’est peut-être l’outil qui manquait aux humains pour toucher du doigt leurs utopies. »

1 commentaires On eG8 : lâcher de fumigènes sur le réseau

Laisser une réponse:

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Pied du site

Barre latérale coulissante