Clicky

Naviguer / Recherche

L’impossible politique

Avez-vous déjà remarqué comme un politicien ne sait pas, en général, avouer son incompétence dans un domaine social? Il en est pourtant un, tout à fait actuel, qui relève de l’impossible. La régulation des sans-papiers, et plus généralement, la gestion de l’immigration.

immigration

En France comme dans tous les autres pays dits riches, des solutions sont expérimentées, des élus accèdent aux responsabilités en dénonçant celles qui ont été des échecs, et en affirmant détenir une politique cohérente d’immigration, comme j’ai pu le lire aujourd’hui dans un forum politique.
Croyez-vous vraiment que d’avoir une politique cohérente d’immigration soit quelque chose de possible? Je pense moi, que ça ne l’est pas et ne le sera jamais dans l’état actuel de toutes les convictions principales adoptées par les sociétés humaines modernes.
La problématique est finalement assez simple, surtout lorsque comme moi vous n’êtes pas expert en la matière. Et cela dit en passant il faut déjà oser être expert dans un domaine parfaitement ingérable. Tellement ingérable,d’ailleurs, que personne sur cette planète n’a jamais trouvé de réponses pérennes, humaines et efficaces dans ce domaine. En soi, le fait que cela soit un problème ajoute une dimension tragique à l’affaire.
Je parlais donc de problématique. Elle est la suivante : vous avez des pays industrialisés, riches et économiquement enviables – sans doute, et vous avez des pays émergeants (et beaucoup plus nombreux, ce qui ajoute une dimension au tragique), qui n’aspirent qu’à une seule chose, rattraper les pays riches.

Ainsi, quoique vous fassiez, le problème se posera toujours de la sorte : des pays foncent dans leur richesse et d’autres pédalent derrière. Des populations opulentes attirent ainsi des populations pauvres. Pourquoi pas nous, n’est-ce pas?
Et c’est en cela que la solution d’une politique d’immigration cohérente est impossible, car raisonnablement la seule solution serait d’arrêter sur le champ (les dégâts sont encore gérables, mais pour combien de temps) toute croissance dans tous les pays riches. Alors les autres pays en voie de développement pourraient les rattraper, puis charge aux gouvernants d’élaborer une stratégie commune de croissance retrouvée, pondérée et équitable.
Cela vous ne vous échappera pas que c’est audacieusement fou. C’est même, à moins d’être illuminé, absolument pas envisageable.
Et pourtant, y aurait-il d’issues qui ne soient pas empreintes de malheur, de heurts, de violence ou d’inepties comme celle qui consiste à dire qu’il suffit de fermer les frontières, ou pire encore de mettre dehors ces étrangers. Pour le coup c’est intégralement ridicule. C’est parier sur un contresens évolutif. A l’heure de la mondialisation, et des moyens techniques suffisants, comment voudriez-vous y parvenir? En construisant des avions (charters) et des murs de 1000 mètres de haut? Allons. Du reste, on le dit, mais on ne le fait pas. Si c’était vraiment la solution, notre histoire aurait été le témoin des différents résultats d’une telle politique.

Hélas donc, les politiques n’ont pas de solutions cohérentes, car ces solutions n’existent pas. C’est une tragédie de notre temps, pour laquelle la seule issue serait dans une immense sagesse partagée. Pensez-vous en être capable? Vous peut-être, mais les autres?

la.gif

Quelques données sur l’immigration.

la.gif

La politique d’immigration en France de 1974 à 2005. Dossier de la documentation française.

la.gif

Dossier du Sénat sur l’immigration et le droit d’asile en Europe.
Et pour les candidats à l’élection présidentielles française de 2007 ? Quelles sont leurs solutions ?

la.gif

M.Bayrou, Mme Royal, M.Sarkozy, M.LePen, M.Besancenot.

Laissez un commentaire

nom*

Adresse mail* (non publiée)

Site Web

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.