Clicky

Naviguer / Recherche

En dehors de la lucarne

Nietzsche prévoyait un déclin de l’ordre moral pour les deux siècles à venir. Il est mort au début du XXème siècle. Siècle pendant lequel se sont succédés huit guerres ou révolutions.
Une des pires périodes de toute notre histoire. D’après ses prédictions, il reste encore un siècle.

Europe puérile

Notre Europe, que nous avons condamnée lors du dernier référendum devient puérile. Elle n’a plus aucune influence dans les grandes décisions stratégiques mondiales à l’heure actuelle. La seule influence qu’elle semble avoir c’est son esprit gourmand d’expansionnisme de l’illusion. Une impression du passée qui lui fait croire qu’elle a la célérité suffisante, encore moins la force, de comprendre et d’anticiper le monde de demain. Et tous les pays de rentrer dans le cercle. A quoi bon ? Seuls les Etats-Unis d’Amérique agissent avec le succès relatif que l’on connaît. Et alors ? Eux au moins, pensent à quelque chose. Comment expliquer, par exemple, qu’avant 1991, la France n’ai jamais reconnu en l’Irak un pays de dictature, auteur de massacres de masse, qui plus est à coup d’armes chimiques. La communauté internationale, avait pourtant après 1918 décidé que cela serait inacceptable pour l’humanité. Mais la France, avait sans doute d’autres arguments … plus commerciaux, voire pas d’argument du tout, ce qui revient au même. Dans le même ordre d’idées, citons en vrac les cas du Rwanda, de la Tchétchénie, de la Bosnie-Herzégovine

Bref, dans le siècle qui nous attend, si l’on sort son nez de notre écran de télévision, on pourrait rapidement s’enorgueillir de constater l’arrivée de la Chine sur le devant de la scène.
Oui et alors ? Et alors souvenez-vous de ce pays à la fin des années 60, qui sombra dans le déni total des valeurs humaines, dans le cannibalisme1 de masse dans la province de Guanxi en pleine révolution culturelle. Les ennemis du peuple devaient en effet être mangés ! 2
L’avenir de ce milliard et demi d’humains a été orienté vers le commerce libéral. Quel en sera le prix pour que la Chine trouve son contentement ? Quels seront ses objectifs ? Qui actuellement dans le monde accepterait de laisser un peu de ses bénéfices à leur profit ? Les Etats-Unis d’Amérique ? L’Europe ? Qui s’en soucie vraiment ?
A l’heure où les progrès technologiques vont beaucoup plus vite que les progrès sociaux, qui s’inquiète ici-bas de la fin du XXIème siècle ?

–> Stèles rouges: du totalitarisme au cannibalisme – Yi Zheng, Auteur; Françoise Lemoine (1962-….), Traducteur; Annie Au Yeung, Traducteur; Max Delille, Adaptateur – ed. Bleu de Chine (Paris) 1997 – CouvertureArticle dans le Monde Diplomatique – Et enfin une critique complète de ce livre.

  1. Sources non vérifiées, mais elles semblent crédible. Voire.
  2. Thérèse Delpech in L’ensauvagement, p.174

Laissez un commentaire

nom*

Adresse mail* (non publiée)

Site Web

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.