Clicky

Naviguer / Recherche

Le première image cliquable sur internet

C’était en 1992

C’est un histoire qui en vaut bien une autre, directement inspirée par ce papier sur ptctw.com, il y a une image qui fut la première sur le réseau internet, et c’est celle-ci. Ce jour de 1992, Tim Berners-Lee venait d’inventer le World Wide Web et demanda une photo de quelques filles du CERN de Berne en Suisse afin de tester l’image cliquable 1. Notez le français … sans doute la seule contribution notoire de la langue dans le monde tellement anglo-saxon de la toile.

Je vous la propose dans sa taille originale, que vous découvrez en passant la souris dessus. Mais cette technique là, n’existait pas à l’époque. Ni Google d’ailleurs 2. Internet existait en France et se nommait RENATER (Réseau National de Télécommunications pour l’Education et la Recherche). C’était le réseau de la recherche créé par le CEA, EDF, le CNRS, le CNES, l’INRIA et le ministère de l’Enseignement supérieur. Il y avait 272 congressistes à Internet World en janvier 1992 3.
Il n’y avait que 60 pays reliés au réseau internet et 1 million de machines connectées. Aujourd’hui il est impossible d’en connaître le nombre. Certains pensent que Google en posséderait à lui seul plus que ça. En 1993, on comptait 600 sites, en 1995 plus de 15 000. Actuellement une estimation est de plus de 150 millions de sites web dont 17 millions en Chine, et la croissance est exponentielle. En nombre de pages internet cela représente plus de 100 milliards de pages. A ce stade, il devient futile de compter. Et pourtant, nous sommes qu’aux débuts du réseau.

 

Aujourd’hui le réseau est encore compartimenté. Certes un nombre incalculable de machines conversent entre elles, plus d’un milliards d’internautes peuvent ainsi échanger des données sur le web. On estime qu’en 2011, 22% de la population mondiale sera connectée 4. Cela reste donc un taux assez faible, d’autant que le taux de pénétration d’équipement connecté est en recul en Europe. C’est pourquoi rien ne nous empêche d’imaginer un futur où tout ce que l’homme pourrait toucher transitera par le réseau. En principe si nous ne sommes pas limités par l’énergie, et si aucun pays ne bloque l’expansion du web, si un protocole encore plus large est déployé que TCP/IP, tout ce qui est machine devrait à terme être connecté au réseau. En fait personne aujourd’hui ne peut prévoir ce que demain sera fait de ce côté là.

Il se peut que tout s’arrête brutalement, si une nouvelle technologie moins coûteuse en équipement et en énergie voit le jour. Mais comme le web est un système ouvert pour lequel beaucoup de gens très différents oeuvrent partout dans le monde et pour des objectifs incroyablement variés, nous pouvons laisser notre imagination voguer sans limite, à l’instar d’une interconnexion universelle neuronale sans base matérielle comme un clavier ou un écran encombrant. Je pense par exemple qu’internet demeure le premier système quasiment indestructible de conservation de données et de banque de savoir, du fait de sa dispersion et de son architecture ouverte. Contrairement à la bibliothèque d’Alexandrie, le sinistre qui viendrait à bout de ce que contient le réseau n’existe probablement pas. Et s’il existait, aucun homme sur Terre ne resterait de toutes manières pour le regretter.

Et votre serviteur dans tout ça ? En 1996 première connexion internet (WorldOnline qui n’existe plus avec une connexion du feu de dieu de 28Ko/s, puis Club-internet en 56Ko et AOL en 56K illimité, puis tardivement en ADSL chez Club-internet en 1999 je crois), et enfin c’était l’année de ma première adresse mail (je ne m’en souviens plus). A l’époque j’étais le seul de toutes les personnes que je connaissais à avoir un adresse mail – elle ne me servait donc pas à grand chose, même pas aux spams, puisqu’ils n’y en avait quasiment pas !
En 1998 premiers échanges sur des forums, IRC et ICQ en 1999, en 2001 premiers jeux en réseau, et en 2002 première page web. Honorgate.net est né en 2003, ce blog commença en 2004. Actuellement je suis en fibre optique 100 méga chez Orange, et ce papier est le 194 ème article du blog !

  1. Ce premier lien vers le site Web du CERN est créé sur le serveur de Fermilab aux États-Unis: la toile mondiale commence à se tisser…
  2. Le premier moteur de recherche Internet sur des textes entiers fut WebCrawler en 1994. Avant lui, les recherches ne s’effectuaient que sur les titres des pages. Un autre moteur de recherche fut créé en 1993 en tant que projet universitaire, Lycos était alors un des premiers succès commerciaux. Dès août 2001, Google référençait plus de 1,3 milliard de pages et la croissance continue, même si la vraie avancée ne se fit pas tant en termes de taille de base de donnée, que sur le classement en degré de pertinence, les méthodes avec lesquelles les moteurs de recherche essayent d’ordonner les résultats de telle sorte que le meilleur soit en premier. (Source Wiki)
  3. Vous pouvez lire une histoire d’internet sur ce site universitaire français.
  4. Voir tous les chiffres des usagers d’internet sur le Journal du Net.

Commentaires

[…] et qui furent les premiers à connecter leurs machines au début des années 90 (alors que Google n’existait pas encore), ne connaissent pas les problèmes de gestion de leur identité numérique comme peuvent être […]

Laissez un commentaire

nom*

Adresse mail* (non publiée)

Site Web

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.