Twitter est-il chronophage ?

Si le fait de twitter, c’est à dire transmettre à la communauté un lien ou une impression, est rapide (140 caractères pensez-donc), voire très rapide lorsque l’on a les bons outils, en revanche profiter de la communauté est tout autre chose.
Imaginez-vous que twitter pour twitter n’apporte rien si ce n’est un bénéfice de plus pour votre égo. Mais si en face tout le monde fait comme vous, quel impact Twitter pourrait-il avoir ?

Compte-tenu du flux énorme des messages sur Twitter, si vous voulez en profiter de façon chronologique cela implique que vous y passiez tout votre temps. Afin de ne Twitter the Kingrater aucune publication instantanée. Bien entendu cela dépend du nombre de personnes (ou choses – on est certain de rien) que vous suivez. Mais comme Twitter n’a d’intérêt que si vous avez un grand nombre de followers, il est certain qu’il va falloir que vous passiez du temps à trouver ces personnes, à lire ces personnes et encore plus à sélectionner ce qui vous intéresse.

Et comme sur Twitter, on passe plus de temps à transmettre son humeur du moment, ou à balancer le dernier truc à la monde sur iPhone 1, ou encore à se demander comment on peut gagner de l’argent avec Twitter, vous comprendrez que des choses intéressantes s’il y en a, il va falloir les débusquer.
Si vous êtes francophile comme moi et que vous préférez parler dans votre langue natale a peu près correctement, surtout que pour transmettre votre idée en 140 signes il faut déployer un minimum de talent, plutôt que dans un anglais approximatif et insipide, alors vous allez en être pour vos frais.

En effet, sur le réseau Twitter francophone, vous ne trouverez quasiment que ceux qui parlent d’iPhone ou du dernier truc geek à la mode (car ils sont payés pour cela), ou bien des gens du marketing qui tentent par tous les moyens de trouver une faille au partage anti-mercantile du Net, ou bien encore les professionnels du secteur (lequel, on ne sait pas très bien), en tous cas, ceux qui gagnent leur vie en utilisant l’outil internet, principalement Twitter, et dont vous ne comprenez rien à ce qu’ils racontent. Au mieux vous sentez la private-joke vous narguer.
A ce propos si je trouve cela formidable pour eux, je ne peux qu’éprouver une sorte de malaise lorsque je vois comment internet évolue de ce côté là. Admettons cependant qu’il puisse y avoir de la place pour tout le monde : ceux qui veulent du business, et les nostalgiques du Net sans frontière ni argent sous quelque forme que ce soit. Admettons encore que l’on puisse squatter un système qui devient un pré-carré de semi-professionnels ou d’initiés. Remarquons alors qu’il vaut sans doute mieux cela qu’un twitter refuge des états d’âmes nauséabonds pour lesquels votre chat serait l’associé le plus complaisant.
Ainsi, sur le Twitter francophone vous aurez beaucoup de mal à trouver un alter-ego qui ait comme simple idée de partager quelque chose qui lui tient simplement et humblement à cœur. Que ce soit un article qu’il vient de créer, ou ce qu’il a vu au cours d’un surf sur la toile ou une émotion authentique qu’il pense être exportable (parfois les choix sont douteux, mais cela reste une affaire de goût). C’est alors que j’aime rappeler ce pourquoi Twitter a été inventé : un clone pratique et ouvert de l’état du moment sur MSN.

Je ne dis pas que Twitter a été transformé en un grand machin parfaitement inutile, et ce d’autant plus que désormais Google référencie en temps réel, en intégrant directement les messages qui proviennent de twitter. C’est ici un atout indéniable pour ce type de support de contenu. Pourtant il convient d’admettre que si vous ne voulez pas ajouter du temps internet à votre journée bien remplie, Twitter n’apporte rien de nouveau, au contraire, et c’est bien à mon sens son paradoxe. A moins que vous ne sachiez utiliser parfaitement les outils de recherche dédiés à Twitter (ce qui implique que vous ayez déjà passé pas mal de temps à chercher tout ça), que vous en ayez une utilité évidente et spécifique (en ce qui me concerne Twitter n’a rien modifié dans le succès de mes requêtes sur internet), Twitter vous fera perdre du temps. Beaucoup de temps en définitive par rapport aux réels bénéfices que vous obtiendrez en lisant votre flux twitter, comme par exemple une découverte sur le Net.
Quant à l’idée que votre recherche sur un moteur de recherche puisse se satisfaire d’une vague phrase de moins de 140 signes, je préfère ne pas y penser.

Finalement pour l’utilisateur lambda, dont je fais partie ainsi que l’immense majorité des internautes, Twitter ne peut être qu’une perte de temps. Hormis l’outil de promotion personnel très pratique et assez puissant qu’il est, a condition qu’en face de vous des gens prennent le temps de vous lire, ce qui est très peu probable compte tenu de ce que j’avance ici, vous ne trouverez pas en Twitter un allié dans votre surf efficace et rentable sur le Net.

  1. Pardonnez-moi, j’ai actuellement une phobie de ceux qui ne parlent que d’iPhone, comme si tout le monde devait l’avoir, au prix où il coûte, et compte-tenu du prix de l’abonnement spécifique qu’il nécessite. Si l’on ajoute à cela le fait que l’iPhone est en bonne partie responsable des problèmes de disponibilité de bande passante sur le réseau 3G+, je ne vous raconte pas …

Laisser une réponse:

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Pied du site

Barre latérale coulissante