WordPress vs Joomla!

A priori WordPress et Joomla! sont deux moteurs qui n’ont pas les mêmes objectifs. Pourtant avec l’un comme avec l’autre, leur modularité permet de créer quasiment n’importe quel type de site web, du blog à la galerie photos en passant par le site communautaire.

Jusqu’à présent j’étais un inconditionnel de Joomla. C’est un CMS puissant, soutenu par une dynamique communauté francophone, qui laisse libre court à la créativité. Pourtant, depuis que mon portail principal a été l’objet d’une injection de code malicieux, j’ai réfléchi à une évolution complète de mon environnement réticulaire. Il me fallait un nouveau site, plus modeste mais solide et particulièrement évolutif. Je me suis tourné alors vers WordPress par hasard, lorsque je découvris sur le net un template qui correspondait à l’idée que je me faisais d’un petit site perso réactif.
Joomla me semblait en effet être une trop grosse machine à faire tourner, bien que je commence franchement à bien le connaître. WordPress s’impose alors comme quelque chose de sérieux, mais facile d’accès, et surtout incroyablement évolutif.

La première grande différence que je ressens, est dans la gestion des extensions. Pour Joomla (J!) dans sa branche 1.5x, toutes les extensions doivent être contrôlées à la main. C’est du reste parce que je ne l’avais pas fait pour l’une d’entre elle, que j’ai eu droit à une injection hostile de code. Avec WordPress (WP), tout est automatisé, et les mises à jour sont intégrées à l’administration. Le travail est alors grandement simplifié, et c’est un gage de sécurité évident.
La seconde différence majeure à mon sens, est le potentiel de personnalisation des sites qui sont propulsés par WP. Les possibilités sont infinies, et la communauté internationale est particulièrement efficace, même si cela se paye un peu trop parfois (les choses payantes existent également beaucoup pour J!). Ce que j’ai découvert pour WP, je ne l’aurais vraisemblablement pas pour J!, ou alors ce serait beaucoup plus complexe à créer. WP est mieux conçu dans la gestion des feuilles de style.

A l’usage, WP est infiniment plus souple et agréable que J!. L’accès à l’administration est simple, claire, pratique et modulable logiquement. Tout est visuel. Celle de J! est plus rude, moins aisément personnalisable (elle peut l’être tout de même pas mal), mais surtout, elle est moins logique pour nos esprits latins. La rédaction d’un billet sur WP est enfantin. Là encore, la logique choisie correspond davantage à nos habitudes. J! est plus chaotique de ce côté. L’imbrication absurde (en premier lieu, car ensuite c’est assez pratique), des sections et catégories, freine les ardeurs. Toutefois, je dois bien admettre que j’ai eu beaucoup de plaisirs à créer mes articles sur J!, qui reste en revanche, beaucoup plus puissant pour une mise en page particulière, qui peut-être différente à chaque post. Pour WP je ne sais pas encore si c’est possible, mais avec les quelques tentatives que j’ai faites, j’ai un doute.

Lorsque je parlais d’une communauté J! très réactive, c’est sans commune mesure avec ce qui existe pour WP. Tout d’abord, les plugins ou extensions semblent plus nombreuses et actuelles chez WP, et leur déploiement est infiniment plus simple que pour J! Un clic direct sur le site des extensions depuis l’interface d’administration de votre site WP, et le tour est joué, votre nouveau plugin est actif ! Pour J! la procédure est plus longue et fastidieuse. Je n’ai pas encore testé l’aide apportée par la communauté pour WP, mais chez J! elle demeure satisfaisante. Le gros point noir à mon sens réside dans le manque de suivi des extensions proposées. Parfois cela confine même au ridicule, puisque des extensions majeures, sont abandonnées du jour au lendemain, sans semonce (c’est le cas d’un ancien système de forum ou des galeries par exemple).

Finalement, ma nouvelle expérience avec WP me conforte dans mon choix actuel. WP me semble beaucoup plus simple et efficace pour la réalisation d’un petit site personnel pratique et réactif. Le plaisir créatif est supérieur par rapport à l’environnement de J! qui apparaît du coup comme plus rigide, saillant ou trop anglo-saxon.

joomla vs wordpress

2 commentaires On WordPress vs Joomla!

  • Merci Raoul ! Cette comparaison entre Joomla et WordPress me plaît bien car elle est basée sur une expérience réelle et poussée. J’ai moi aussi été intéressé par Joomla, mais je ne suis pas allé plus loin qu’une installation et quelques tests. Je n’étais pas assez motivé à l’époque pour mon site et j’avoue que la complexité de Joomla m’a un peu refroidi aussi. WordPress au contraire m’a encouragé à avancer pas à pas. Je suis resté plus d’un mois avec seulement 2 ou 3 articles, mais au moins ils étaient visibles et le site avait déjà de l’allure. Donc, je confirme, WordPress permet une chose capitale : démarrer ! (C’est souvent le plus dur, parce qu’on reporte toujours…) Alors que Joomla demande un apprentissage et un travail qui, du coup, laisse le temps à la motivation de retomber comme un soufflet…

  • Merci Olivier de partager ton expérience.
    En effet, se lancer est souvent la clé de voûte d’un blog personnel. Parfois, l’idée est là, on hésite à la mettre en page, encore davantage en mots, on se dit que finalement c’est bien banal ou que nous n’avons tout simplement pas l’imagination nécessaire pour réaliser un petit exposé public.
    Et pourtant, chaque expérience vaut d’être partagée ! Toutes les sensibilités sont une richesse.
    Il nous faut donc une plateforme de lancement solide, aisée, fiable, qui comme tu le dis, incite à aller au delà de nos naturelles réticences. 🙂

Laisser une réponse:

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Pied du site

Barre latérale coulissante