Clicky

Naviguer / Recherche

Exigence de vérité

Alors que nous entendons vociférer les politiques qui hier avaient 10 ans pour préparer la France à une menace déjà identifiée, il est bon de ne pas laisser les imposteurs masquer la réalité des choses, mais surtout, il est nécessaire de rester unis, de manière cohérente et républicaine face à une menace terrible car protéiforme et qui engage désormais les Français pour au moins une génération.

Demain, la France ne pourra pas compter sur ceux qui aujourd’hui prennent tribune, en racontant n’importe quoi, et en se moquant de la vérité. Lire la suite

Le sens de la citoyenneté

L’annonce fin décembre au moment des fêtes du président de la république de permettre dans des cas particuliers la déchéance de la nationalité divise, même dans les rangs socialistes.

Aujourd’hui qui d’entre nous pourrait proclamer avec force et fierté sa conviction de se sentir pleinement citoyen dans tous les droits que cela suppose mais aussi les devoirs que cela comporte, sans l’ombre d’un doute ou d’une hésitation ? Peu, reconnaissez-le. Pourtant nous savons que des Français qui au nom d’une idéologie mortifère tout autant qu’absurde, tuent d’autres Français, pour ce qu’ils sont, c’est à dire des Français. Lire la suite

Sommes-nous en guerre ?

Donner à la période historique que nous vivons le qualificatif de guerre, n’est pas sans conséquence. C’est sans doute la raison pour laquelle cela chagrine quelques esprits indépendants. D’autres en revanche, n’hésitent pas à avancer l’effroyable résultat de ces actes inhumains comme le reflet de notre faiblesse, ou plus prosaïquement, de l’insuffisance de nos moyens consacrés à la défense. 

Lutter contre ce qui est inacceptable  n’est pas nécessairement une question de moyens. Il en faut, bien sûr, mais à chaque noblesse s’oppose la médiocrité. En ce sens aussi important que soient nos moyens de défense, il y aura toujours la faille suffisante pour l’infiltration de l’obscurantisme. Notre idéal inspiré de l’esprit des Lumières est notre meilleure arme.  Nous sommes la Nation de France sur le socle de la démocratie, du droit, des libertés individuelles et de la conscience collective de la construction délicate et laborieuse d’un édifice républicain. Gardons ce cap, n’oublions pas notre esprit républicain. Il n’est en effet pas envisageable de construire notre avenir sur le sang versé des innocents avec les chimères de l’exclusion des différences, ou celui tellement facile du replis identitaire. Comme si notre pays s’était nourri de facilités. Lire la suite

Antimilitarisme

Chaque 14 juillet, invariablement, nous avons droit à notre lot antimilitariste, les arguments tarte à la crème de révisions générales de la politique de la défense, c’est à dire qu’on supprime les militaires car cela coûte trop cher finalement, ou encore de remarques agressives sur l’état intellectuel des militaires en général. En somme, je suis intelligent par rapport à ces idiots qui se mettent au garde à vous en saluant.
C’est un sujet que je reconnais délicat, car s’il est révélateur à mon sens, du naturel ségrégationniste de tout homme dès que cela ne lui ressemble pas, il est aussi le point de départ de bon nombre d’idéologies loin d’être inintéressantes.

Mode vestimentaire militaire

Afin de commencer tout de suite à donner le ton, un militaire n’est pas fait pour faire la guerre, mais pour l’éviter. Du moins dans la conception moderne de la défense. Prétendre qu’un militaire ne pense qu’à guerroyer, outre le fait d’être politiquement incorrect, est dénué de sens. Les militaires dans notre pays sont là pour protéger nos intérêts. Ils sont donc déployés sous contrôle citoyen puisque le chef de l’état est élu au suffrage universel direct à la majorité absolue, et qu’il est le chef des armées. Ainsi lui seul décide de la politique de défense de la France. La mise en œuvre appartenant au premier ministre. Les dépenses faites pour la défense sont sous le contrôle des assemblées et vérifiées par la cour des comptes.
Un militaire français n’est pas payé cher. Il n’est pas soumis au régime du temps de travail, et dans son contrat, il est stupilé clairement qu’il doit pouvoir donner sa vie si la république l’exige. Vous trouvez qu’une vie vaut à peine une fois et demie le SMIC ?
L’argument qui consiste à dire que personne ne les force à devenir militaire est à ce moment difficilement recevable, puisque vous pourriez tout aussi bien baisser encore les soldes que vous auriez toujours des volontaires. De toutes manières, un militaire ne raisonne pas par l’argent. On peut penser que c’est à partir de là, que le quidam décroche, car l’argent est pour beaucoup une valeur essentielle. Tout raisonnement qui en ferait abstraction dépasse alors l’entendement. En effet, un militaire a d’autres valeurs plus rares sans doute. C’est pour cela entre autres choses, qu’ils endossent l’uniforme.

Lire la suite