Clicky

Naviguer / Recherche

Le sport et l’homme

Rares sont les occasions pour moi de me laisser aller à l’observation écrite d’un événement actuel. Pourtant l’issue de la Coupe du Monde de football 2006 ne peut me laisser indifférent. Le constat de la chute d ‘un concept de dieu vivant d’une part, mais aussi un sentiment profond d’injustice, font que finalement, le football n’est pas aussi inintéressant que cela.

Zidane, un homme

L‘expression de la liesse populaire lors de la victoire d’un match est pour moi incompréhensible. Je ne vois pas comment quelque chose qui ne concerne pas concrètement 99.99% de la population puisse influer à ce point sur le moral, ou sur le comportement d’un quotidien parfois difficile. Pourtant cette finale 2006 prend une tournure exclusivement humaine, et du coup acquiert un intérêt tout particulier. Zidane est paraît-il le plus grand champion de football de ces 20 dernières années. Une référence française dans tous les sports, dans toute sa dimension d’homme. Dimension pourtant si facilement corrompue par un public charmé qui en a fait alors une légende de son vivant. Lorsqu’ on est une légende, on risque de perdre sa condition d’être humain. L’homme transcendé, l’homme modifié. Lire la suite