Clicky

Naviguer / Recherche

Supprimer une redirection malveillante

Si vous avez plusieurs sites, qu’ils tournent sous différents moteurs, auxquels vous ajoutez des extensions et que vous laissez l’ensemble tourner tranquillement, au bout d’un moment, vous aurez indubitablement une faille de sécurité quelque part dans vos sites. C’est ce qu’il m’est arrivé avec mon portail tournant sous Joomla.

Le code malicieux injecté via cette faille de sécurité (elle était dans le composant Ozogallery sous Joomla qui n’était pas à jour), va automatiquement lorsque GoogleBot visitera votre site, le rediriger vers un site qui contient des codes malveillants. Ainsi, ce sont des lignes de codes en base 64 qui sont injectés quelque part dans vos fichiers qui créeront cet environnement indésirable, et vous allez le voir franchement pénible à terme.
En effet, Google va rapidement s’apercevoir du problème, et classer votre domaine du site comme étant malveillant, même si vous n’y êtes pour rien. Dès lors votre site ne peut être visité par ceux qui ont comme navigateurs Firefox avec les options de protection activées, ou Chrome. Pire encore, une requête Google sur votre nom ou votre domaine, sera systématiquement orienté vers ce site malveillant. Lire la suite

WordPress vs Joomla!

A priori WordPress et Joomla! sont deux moteurs qui n’ont pas les mêmes objectifs. Pourtant avec l’un comme avec l’autre, leur modularité permet de créer quasiment n’importe quel type de site web, du blog à la galerie photos en passant par le site communautaire.

Jusqu’à présent j’étais un inconditionnel de Joomla. C’est un CMS puissant, soutenu par une dynamique communauté francophone, qui laisse libre court à la créativité. Pourtant, depuis que mon portail principal a été l’objet d’une injection de code malicieux, j’ai réfléchi à une évolution complète de mon environnement réticulaire. Il me fallait un nouveau site, plus modeste mais solide et particulièrement évolutif. Je me suis tourné alors vers WordPress par hasard, lorsque je découvris sur le net un template qui correspondait à l’idée que je me faisais d’un petit site perso réactif.
Joomla me semblait en effet être une trop grosse machine à faire tourner, bien que je commence franchement à bien le connaître. WordPress s’impose alors comme quelque chose de sérieux, mais facile d’accès, et surtout incroyablement évolutif. Lire la suite