Clicky

Naviguer / Recherche

Parlons Twitter

C‘est décidé, Twitter prend désormais une place annexe dans mon environnement web. Pourquoi ? Parce que globalement ça ne sert à rien !

L’info immédiatement ? En s’en moque, rien d’urgent pour moi ou ma famille à quelques mois près. Et la plupart du temps cet info ne signifie rien en elle-même. Une guerre arrive ? Je serai informé bien assez tôt. DSK ? Heu … Donc ce serait d’être informé justement, précisément ? Hélas, le peu que j’ai pu vérifier est assez fantaisiste, disons plutôt sans précision aucune, sans mise en perspective.
Comment cela se pourrait-il en 140 caractères ?
Discuter ? Je le fais tous les jours partout où je vais physiquement, face à des gens que je peux appréhender et apprécier dans leur complexité, et sur le Net j’ai bien autre chose à faire (comme écrire ceci par exemple, mais à mon rythme, pas à celui de mon Tweetdesk).
Partager alors ? Non, je ne suis ni marchand, ni « markéteux« , ni blogueur influent, ni DSK, ni Carla, ni tennisman, et je ne produis pas d’émissions télé.
Perdre son temps donc ? Ah là oui, c’est parfait Twitter ! Et c’est un beau paradoxe. Twitter est censé faire vite en peu de mots. Au lieu de cela, la mode, le snobisme peut-être tend vers peu de mots pendant longtemps. Mais afin de développer quelque idée que ce soit, vous pouvez pendant toute une vie le faire, en si peu de mots, que personne n’entendra jamais.

Lire la suite